Où souhaitez-vous
partager cette page?

Portrait de la MRC

Parc du Belvédère, Contrecoeur

Histoire

La MRC de Marguerite-D’Youville tient son nom de Marie-Maguerite Du Frost de la Gesmerays (1701-1771), fondatrice de la Congrégation des Sœurs de la charité de Montréal (Sœurs Grises). Cette femme, mieux connue sous le nom de Mère Marguerite d’Youville, est née à Varennes et y séjourne jusqu’en 1721. Le nom de la MRC rappelle donc ce personnage illustre, ayant vécu sur le territoire de la MRC, qui a marqué l’histoire de la colonie.

C’est sous le nom de MRC de Lajemmerais que l’organisme a vu le jour en 1982. Elle regroupait alors sept municipalités, soit Calixa-Lavallée, Contrecœur, Saint-Amable, Sainte-Julie, Varennes, Verchères et Boucherville. Cette dernière a été fusionnée avec Longueuil le 1er janvier 2002. En juin 1998, la MRC a contribué à la création du CLD de Lajemmerais (aujourd’hui appelé Marguerite-D’Youville) qui participe, depuis ce temps, à la vie économique de la région.

En 2010, le conseil de la MRC a entrepris des démarches afin de demander au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT) l’autorisation de changer le nom de la MRC de Lajemmerais pour celui de la MRC de Marguerite-D’Youville. Un décret a été adopté en ce sens par le MAMROT au début de l’année 2011.

Topographie

Située sur les basses terres du Saint-Laurent, la MRC de Marguerite-D’Youville est ceinturée par le fleuve à l’ouest, la ville de Longueuil au sud, la MRC de Pierre-De Saurel au nord-est et la MRC de La Vallée-du-Richelieu à l’est. La MRC de D’Autray, la MRC de L’Assomption et la ville de Montréal constituent l’ensemble du territoire qui partage le fleuve Saint-Laurent, ainsi que certaines îles, avec la MRC de Marguerite-D’Youville.

Le territoire de la MRC s’étend sur une superficie de 348,48 km2, soit plus de 31 % de la Montérégie.

D’une topographie relativement uniforme, le territoire de la MRC s’inscrit à l’intérieur de la basse plaine du Saint-Laurent. Cette uniformité n’est perturbée que par des talus mineurs, des terrasses qui caractérisent la plaine et le Mont-Saint-Bruno situé à la limite sud-est du territoire.

Le territoire est principalement recouvert d’argile dont la profondeur varie entre 15 et 40 mètres. Les terrasses fluviales qui bordent le fleuve ainsi que les îles sont constituées de dépôts alluvionnaires (sable, limon, argile). Les talus fluviaux de Contrecoeur, la haute terrasse de Saint-Amable et le Mont-Saint-Bruno sont constitués de sable.

Certaines parties du territoire, tel le carrefour des autoroutes 20 et 30, se caractérisent par la présence de dépôts de marécages (terre noire) variant de 10 à 20 mètres de profondeur. Deux bassins hydrographiques majeurs drainent les eaux du territoire de la MRC, soit le fleuve Saint-Laurent et la rivière Richelieu à l’est.

Une importante proportion (environ 80 %) du territoire de la MRC est située en zone agricole permanente, ce qui correspond à 277,6 km2. En fait, le territoire agricole de la MRC de Marguerite-D’Youville constitue environ 44 % de tout le territoire agricole de la sous-région Rive-Sud.

Démographie

Une importante proportion (près de 80 %) de la population de la MRC se retrouve dans les trois municipalités de Saint-Amable, Sainte-Julie et Varennes. Ces municipalités ont connu un essor particulièrement important durant les trente dernières années. Ce développement a été conditionné par différents facteurs en place, notamment par la proximité de la métropole et par l’implantation et le développement d’éléments structurants, tels que les infrastructures routières.

L’importance du poids démographique et une forte densité de population sont donc concentrées dans la portion sud de la MRC, où la pression de développement reliée à l’urbanisation est manifestement plus élevée.

Population et superficie des municipalités de la MRC de Marguerite-D'Youville (2021)
Municipalité (désignation) Population Poids démographique (%) Superficie (km2) Poids territorial (%)
Calixa-Lavallée (M) 532 0,7 32,74 9,39
Contrecoeur (V) 9 406 11,65 62,63 17,97
Saint-Amable (V) 13 145 16,28 36,7 10,53
Sainte-Julie (V) 30 391 37,64 48,66 13,96
Varennes (V) 21 478 26,60 94,89 27,23
Verchères (M) 5 790 7,17 72,85 20,92
TOTAL MRC 80 742 100 348,48 100
Source : Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation

La MRC en chiffres

Consultez un portrait détaillé de notre MRC, réalisé par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

Il contient une foule de statistiques sur les villes de notre territoire, que ce soit sur le logement, l’environnement, le transport, et encore plus.

  • Municipalité de Calixa-Lavallée

    Portant le nom du compositeur de l’hymne national du Canada, Calixa-Lavallée est la moins populeuse des municipalités de la MRC de Marguerite-D’Youville. Sa superficie est de 32,4 km2 soit 9,3 % de celle de la MRC. Cette municipalité est essentiellement agricole avec 99 % de sa superficie destinée à cette fonction.

    L’habitat, de très faible densité, est dispersé le long des routes rurales. L’agriculture y est omniprésente, que ce soit par les grandes cultures ou encore les fermes d’élevage. On y retrouve quelques commerces de proximité et industries manufacturières, notamment dans le secteur de l’automobile. Calixa-Lavallée compte par ailleurs un grand nombre d’artisans de toutes sortes et plus spécifiquement dans le domaine des métiers traditionnels.

    L’exposition agricole qui y est tenue annuellement, fait de Calixa-Lavallée un endroit de promotion des produits agricoles. Elle est aussi riche en éléments patrimoniaux de grande qualité. Certains de ces éléments sont par ailleurs classés historiques (croix de chemin, puits, fours à pain, anciennes laiteries, etc.).

    Site Internet de Calixa-Lavallée

    La municipalité de Calixa-Lavallée en chiffres
    Superficie (km2) 32,74
    Population (2021) 532
    Variation de la population (2013-2016) 4,6 %
    Population âgée de plus de 15 ans 86,0 %
    Taux d'activité 76,7 %
    Taux d'emploi 73,3 %
    Taux de chômage 4,3 %
    Sources : MAMROT, Cartothèque, 2021. / Statistique Canada, Recensement 2016.
  • Ville de Contrecoeur

    La ville de Contrecœur est située au nord de la MRC de Marguerite-D’Youville. De forme allongée, une grande partie de son territoire se situe en bordure du fleuve Saint-Laurent. Sa superficie est de 61,56 km2, soit 17,8 % de celle de la MRC de Marguerite-D’Youville.

    La fonction résidentielle est caractérisée par la présence de deux secteurs: un de faible densité s’étendant en bordure du fleuve et un autre, de plus grande densité, constituant le noyau urbain qui connaît un essor considérable de son développement résidentiel depuis 2007.

    Du côté industriel, Contrecœur se caractérise par la présence d’industries lourdes dans les domaines de la métallurgie et de l’environnement. Sa localisation favorise la venue de ces industries par la proximité de voies navigables commerciales. Les activités portuaires qui s’y développent — et la venue prochaine de nouvelles activités de transport de conteneurs et des activités logistiques qui s’y grefferont — confèrent à la ville de Contrecœur une vocation portuaire de portée internationale.

    Cette ville présente aussi des bâtiments patrimoniaux, deux marinas, un parc régional, deux colonies de vacances, un réseau cyclable et récréatif bien développé et bien d’autres attraits touristiques dans un environnement naturel de qualité avec ses îles et ses nombreux hectares de boisés. Une vocation de conservation est affectée aux îles de Contrecœur, tandis que certains boisés sont protégés et font partie du corridor forestier métropolitain.

    Site Internet de la ville de Contrecoeur

    La ville de Contrecoeur en chiffres
    Superficie (km2) 62,63
    Population (2021) 9 406
    Variation de la population (2013-2016) 14,4 %
    Population âgée de plus de 15 ans 82,9 %
    Taux d'activité 63,3 %
    Taux d'emploi 60,3 %
    Taux de chômage 4,8 %
    Sources : MAMROT, Cartothèque, 2021. / Statistique Canada, Recensement 2016.
  • Municipalité de Saint-Amable

    Depuis de nombreuses années, la Ville de Saint-Amable enregistre un solde migratoire positif bien au-delà de la moyenne québécoise avec l’accueil d’un grand nombre de nouveaux citoyens provenant pour la plupart de grands centres urbains. La population de Saint-Amable est composée principalement de familles avec de jeunes enfants et de jeunes retraités qui souhaitent se rapprocher du noyau familial fondé par leurs enfants. Saint-Amable est la municipalité la plus jeune de la Communauté métropolitaine de Montréal avec une moyenne d’âge de 35,4 ans et une des plus jeunes au Québec. En 2021, Saint-Amable est la municipalité de la Rive-Sud de Montréal avec la plus importante représentativité de la Génération Y (20-39 ans).

    Saint-Amable est notamment caractérisée par son développement résidentiel qui a mené à la création d’un centre-ville résidentiel, institutionnel et commercial tout en conservant un caractère de ville en milieu rural avec près de 90 % de son territoire en milieu agricole et des attraits agricoles et agrotouristiques dans son secteur périurbain. Saint-Amable dispose d’un pouvoir d’attractivité exceptionnel grâce à ses services de proximité, sa localisation près des grands centres urbains (25 minutes de Montréal), le coût plus accessible des logements (en moyenne 80 000 $ de moins que dans les villes voisines pour une maison équivalente), une qualité de vie urbaine, des paysages agricoles et un décor nature en harmonie.

    Plusieurs commerces et grandes franchises s’y sont installés pour répondre aux besoins grandissants et diversifiés en services de proximité. Le pouvoir d’attractivité de la Ville s’est multiplié et ce sont de grands acteurs commerciaux et plusieurs investisseurs qui viennent s’y établir. Saint-Amable profite d’une bonne vitalité économique et grâce à de nombreux investissements, la ville bénéficie de l’amélioration de son paysage urbain et de plusieurs retombées sociales positives. La Ville de Saint-Amable dispose encore d’un grand potentiel commercial et industriel. Des projets estimés à plusieurs millions de dollars d’investissement restent à venir dans ce secteur. Ils seront notamment initiés grâce à une superficie disponible de près de 435 000 pi² pour des projets commerciaux et industriels qui représentent un potentiel très intéressant pour les PME.

    Saint-Amable a établi une nouvelle vision et une planification stratégique autour de grands enjeux :

    • le développement économique avec un plan de relance économique agricole incluant la création d’un nouvel accès à l’autoroute 30, la création d’un parc agro-industriel et la construction d’un centre de recherche sur les phytopathologies de la pomme de terre ;

    • le développement du transport avec la revitalisation de la rue Principale pour améliorer la fluidité de la circulation et l’amélioration de l’offre de transport en commun ;

    • le développement des infrastructures et des services avec la création d’un milieu de vie familial, la bonification de l’offre de loisirs, l’optimisation de l’exploitation de son espace récréo-touristique au Parc Le Rocher, la construction d’une résidence pour personnes âgées.

    On retrouve également, à Saint-Amable, quelques manufactures, particulièrement dans les domaines du matériel de transport, du bois et produit du bois ainsi que de l’ameublement.

    Site Internet de la municipalité de Saint-Amable

    La municipalité de Saint-Amable en chiffres
    Superficie (km2) 36,70
    Population (2021) 13 145
    Variation de la population (2013-2016) 3,5 %
    Population âgée de plus de 15 ans 76,9 %
    Taux d'activité 77,2 %
    Taux d'emploi 74,1 %
    Taux de chômage 4,1 %
    Sources : MAMROT, Cartothèque, 2021. / Statistique Canada, Recensement 2016.
  • Ville de Sainte-Julie

    Située au pied du mont Saint-Bruno, Sainte-Julie est réputée pour son cadre de vie exceptionnel, ponctué de superbes aménagements paysagers, de grands parcs et espaces verts et d’impressionnantes mosaïques qui lui ont notamment valu les plus hautes distinctions provinciales et nationales en matière d’embellissement horticole. Sainte-Julie s’étend sur une superficie de 48,66 km2, ce qui représente 14,0% de celle de la MRC de Marguerite-D’Youville.

    Ville familiale et dynamique, Sainte-Julie est réputée pour ses projets novateurs et multiplie les initiatives pour offrir les meilleurs services possibles à ses citoyens tout en maintenant une grande proximité avec eux. De plus, en tant que municipalité amie des enfants et amis des aînés, elle propose une vaste gamme d’activités pour enfants, adolescents, adultes et aînés, de même que de nombreux événements gratuits. Elle offre également à tous ses citoyens la gratuité du transport collectif local depuis le 1er janvier 2014. 

    Ville la plus populeuse de la MRC, Sainte-Julie présente un profil socioéconomique avantageux avec une population jeune, des citoyens plus éduqués et mieux nantis que la moyenne québécoise et un important bassin de main-d’œuvre qualifiée. Son positionnement stratégique au carrefour de deux grands axes autoroutiers et sa proximité avec Montréal et Longueuil en font également un cadre privilégié pour les affaires.

    En somme, Sainte-Julie est à la fois un pôle économique régional majeur et un milieu paisible offrant une qualité de vie incomparable

    Site Internet de la ville de Sainte-Julie

    La ville de Sainte-Julie en chiffres
    Superficie (km2) 48,66
    Population (2021) 30 391
    Variation de la population (2013-2016) -1,3 %
    Population âgée de plus de 15 ans 80,8 %
    Taux d'activité 72,4 %
    Taux d'emploi 69,4 %
    Taux de chômage 4,1 %
    Sources : MAMROT, Cartothèque, 2021. / Statistique Canada, Recensement 2016.
  • Ville de Varennes

    La ville de Varennes, située sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent et de l’île de Montréal, fait partie de la CMM et de la région administrative de la Montérégie. Elle est délimitée à l’est par les municipalités de Sainte-Julie et Saint-Amable, au sud par l’arrondissement de Boucherville (Longueuil), au nord par la municipalité de Verchères et à l’ouest par le fleuve Saint-Laurent.

    Son territoire, d’une superficie de 94,89 km2, offre une mixité harmonieuse des différentes affectations; agricole, résidentielle, commerciale, industrielle lourde et légère. Cette superficie représente 27,2% de celle de la MRC de Marguerite-D’Youville. De par sa proximité avec Montréal, la ville de Varennes offre la quiétude de la banlieue et les avantages de la grande ville.

    Plus de 450 commerces et entreprises offrent aux Varennois, biens, services et emplois. La municipalité participe activement avec ses partenaires au développement et à l’amélioration de l’environnement économique. Le développement du secteur Novoparc témoigne du succès et du dynamisme de la communauté et des acteurs économiques. Bientôt, près de 4000 personnes de la région travailleront dans cet important pôle d’emploi.

    On retrouve à Varennes plus de 20 millions de pieds carrés à développer en zone blanche, un des plus bas taux de taxation de toute la région métropolitaine, des infrastructures de premier choix et un soutien indéfectible de l’administration et des partenaires en place pour le développement de ces espaces.

    Site Internet de la ville de Varennes

    La ville de Varennes en chiffres
    Superficie (km2) 94,89
    Population (2021) 21 478
    Variation de la population (2013-2016) 0,3 %
    Population âgée de plus de 15 ans 82,4 %
    Taux d'activité 73,3 %
    Taux d'emploi 70,4 %
    Taux de chômage 3,9 %
    Sources : MAMROT, Cartothèque, 2021. / Statistique Canada, Recensement 2016.
  • Municipalité de Verchères

    La municipalité de Verchères est située le long du fleuve Saint-Laurent et possède une superficie de 85,2 km2. Elle est la deuxième municipalité en importance dans la MRC quant à sa superficie.

    Verchères possède une vocation principalement rurale, puisque ses zones agricoles représentent 97 % de son territoire. La zone urbaine présente quelques commerces et industries manufacturières, mais surtout des résidences. Les entreprises manufacturières sont, entre autres, du domaine de l’ameublement, du matériel d’artiste et du transport routier.

    Traversée par la route 132 et l’autoroute 30, Verchères possède aussi ses îles où l’on fait la culture du maïs, de la fraise et des céréales. Une part des îles a une vocation de conservation de la nature. La municipalité de Verchères offre aussi de nombreux trésors patrimoniaux : le vieux-village de Verchères, le moulin banal, la sculpture de bronze de Madeleine de Verchères, plusieurs constructions d’époque évoquant l’architecture d’inspiration française et québécoise et un quai fluvial aux vocations agricole, récréative et touristique.

    Site Internet de la municipalité de Verchères

    La municipalité de Verchères en chiffres
    Superficie (km2) 72,85
    Population (2021) 5 790
    Variation de la population (2013-2016) 0,3 %
    Population âgée de plus de 15 ans 79,9 %
    Taux d'activité 68,5 %
    Taux d'emploi 65,2%
    Taux de chômage 4,8 %
    Sources : MAMROT, Cartothèque, 2021. / Statistique Canada, Recensement 2016.