A+ A- A

Zone industrielle de Contrecœur

 
Agrandissement du terminal portuaire de Contrecœur

La mise en œuvre du terminal portuaire, qui est essentielle pour le développement de notre ville, de ses commerces, de ses industries et de sa communauté, entraînera la création d’une zone industrialo-portuaire et d’un pôle logistique dynamiques ainsi que d’un technopole, de la Cité 3000 et de zones commerciales prospères. Il contribuera à positionner notre ville comme une plaque tournante de la logistique au Québec.

Contrecœur connaîtra ainsi une expansion majeure à tous les chapitres, que ce soit au niveau de sa population ou de ses activités commerciales, industrielles et touristiques. 

 

Le projet du Port de Montréal à Contrecœur

C’est entre 1988 et 1992 que l’Administration portuaire de Montréal acquiert 468 hectares de terres pour la croissance de ses activités à Contrecœur, site identifié parmi une dizaine d’autres proposés. On y retrouvait déjà un port de vrac en service depuis les années 1950 et il était prévu que des activités de transit de conteneurs s’y installeraient éventuellement.

Le Port de Montréal génère actuellement une activité économique permettant la création et le maintien de plus de 16 000 emplois directs et indirects dans la grande région de Montréal et contribue au PIB canadien pour un montant de plus de 2,1 milliards de dollars. Il est le leader concernant le transit de cargos entre l’Europe du Nord et le cœur industriel du continent (Midwest) et cela se confirmera davantage avec l’entrée en vigueur de l’accord commercial entre l’Union européenne et le gouvernement canadien.

Selon les estimations, le projet d’agrandissement du terminal de Contrecœur aura les retombées suivantes :

  • Plus de 5 000 personnes en termes d’emplois lors de la construction, dont 80 % seront situés au Québec;
  • Près de 100 millions de dollars en recettes fiscales pour les différents paliers de gouvernement lors de la construction;
  • Plus de 1 000 emplois directs par année pour l’exploitation de la phase 1;
  • Des recettes fiscales de près de 28 millions de dollars pour les différents paliers gouvernementaux lors de l’exploitation de la phase 1.

Le secteur industriel de Contrecœur, avec ses entreprises manufacturières, s’avère un secteur crucial pour l’économie de la ville. Jusqu’à maintenant, la production et la transformation de l’acier, ainsi que les activités connexes, comptent pour la presque totalité des activités industrielles.

 

De grands projets d’envergure associés à l’agrandissement du terminal de Contrecœur et la Stratégie maritime du Québec

Des projets maritimes structurants

En plus de l’expansion du Port de Montréal, la Stratégie maritime dévoilée par le Gouvernement du Québec en juin 2015 confirmait Contrecœur comme l’un des deux pôles logistiques au Québec. Contrecœur aura également sa zone industrialo-portuaire. Elle est la seule ville au Québec à avoir ces deux grands projets identifiés par la Stratégie maritime qui souhaite faire du Québec une plaque tournante du commerce transatlantique et stimuler une croissance durable de l’économie maritime.

Bien entendu, ces grands projets maritimes créeront des milliers d’emplois et susciteront l’attraction d’investissements étrangers. C’est ce qui fait de Contrecœur l’une des villes les plus choyées du Québec.

 

La zone industrialo-portuaire Contrecœur-Varennes

Une zone industrialo-portuaire est une zone industrielle à proximité de services portuaires, mais également d’infrastructures routières et ferroviaires. Cette proximité représente un avantage comparatif considérable pour les entreprises, particulièrement pour celles du secteur manufacturier.

Pour la logistique, une zone industrialo-portuaire permet aux entreprises qui s’y implantent un accès facilité à leurs intrants et un transit accéléré de leurs marchandises vers les marchés nord-américains et internationaux.

De plus, une zone industrialo-portuaire est conçue de manière à maximiser le potentiel de synergie entre les services portuaires, les industries maritimes ainsi que les industries connexes (manufacturière, de transformation, etc.).

Bref, une zone industrialo-portuaire est organisée de manière à ce que ces industries puissent profiter d’aménagements fonctionnels, accroître l’efficacité de leurs activités en logistique ou encore partager des infrastructures et des services portuaires. Déjà, à Contrecœur, deux entreprises, soit ArcelorMittal et Yara Canada, utilisent les installations existantes.

 

Le pôle logistique

Un pôle logistique est un parc industriel multimodal (maritime, routier, ferroviaire et/ou aérien) où l’on regroupe des entreprises manufacturières (assemblage, conditionnement, fabrication) et des centres de distribution qui réalisent des activités logistiques permettant aux marchandises de transiter de manière efficiente autant sur les marchés nationaux qu’internationaux. De par la concentration d’entreprises dans ce secteur d’activité, celle-ci permet trois types d’économies : d’échelle, d’envergure (importance des joueurs présents) et de densité (rationalisation et efficacité des espaces disponibles).

Le développement du pôle logistique est tributaire de la présence du nouveau terminal à conteneurs. Celui-ci deviendra un important maillon de la chaîne d’importation et d’exportation au Québec, entre autres par son accès quasi direct au marché européen. Grâce à son pôle logistique à proximité qui se développera et qui sera constitué de centres de distribution qui réaliseront des activités logistiques, il devient très avantageux pour toute entreprise exportatrice ou importatrice de s’installer à Contrecœur.

Le pôle logistique permettra d’améliorer la chaîne logistique des entreprises. Tous les services à l’exportation qui se grefferont aux activités portuaires procureront au pôle logistique régional de Contrecœur un avantage hautement concurrentiel.

 

Le Technopôle

En 2015, le Fonds immobilier de solidarité FTQ et l’entrepreneur Grilli Samuel Consortium immobilier ont annoncé la conclusion d’une entente de partenariat dans le cadre de l’acquisition de 4,3 millions de pieds carrés de terrain de la Ville de Contrecœur. Les terrains seront dédiés au développement de deux pôles économiques majeurs, l’un voué au secteur industriel et l’autre au secteur commercial. Le projet dans son ensemble est évalué à 200 millions de dollars. Ces terrains font partie de la zone industialo-portuaire.

Le Technopôle de Contrecœur, c’est 2,3 millions de pieds carrés de terrains industriels judicieusement implantés dans la zone industrialo-portuaire et à proximité des futures installations de l’APM. Adapté pour les industries légères et moyennes ainsi que pour les entreprises de services, ce pôle industriel constitue un environnement multidisciplinaire unique favorisant la synergie entre les entreprises et le développement d’alliances.

 

La Cité 3000

La Cité 3000 comporte plus de 2 millions de pieds carrés de terrains commerciaux stratégiquement localisés à la croisée de l’autoroute 30 et de la montée de la Pomme-d’Or. La visibilité accrue et l’achalandage continu de ce pôle commercial représentent sans aucun doute des atouts de premier plan pour les commerces qui s’y installeront. Nous y trouverons principalement des services de camionnage et autoroutiers.

 

Les atouts de Contrecœur pour les grands projets

Contrecœur possède déjà toute une infrastructure industrielle qui dépend de cette proximité avec la présence d’ArcelorMittal qui compte plus de 1000 emplois. Il s’agit d’une entreprise majeure pour la viabilité économique de notre ville et de notre région et il est évident qu’il est souhaité, grâce à ce programme de zones IP, qu’on puisse davantage développer ce secteur par l’ajout de nouvelles entreprises qui opèreront en symbiose avec cette aciérie.

À proximité des installations du Port de Montréal à Contrecœur, de la ligne ferroviaire du CN, du réseau de gaz naturel et de l’autoroute 30, les futures entreprises bénéficieront d’un positionnement stratégique. Véritable plaque tournante en matière de transport, le site est un choix judicieux pour tous les types d’industries.

Contrecœur — Un site de choix

  • Une communauté dont l’économie est largement dominée par le secteur industriel;
  • Une bonne santé du secteur économique et la configuration exceptionnelle du territoire de la ville qui contribuent largement à donner aux quelque 8000 citoyens de Contrecœur, une qualité de vie enviable;
  • Un parc industriel loin de la zone urbaine;
  • De nombreuses infrastructures de transport intermodales;
  • Proximité de l’aéroport de Saint-Hubert;

Accessibilité énergétique

  • Accès au réseau de gaz naturel de haute pression de l’entreprise Énergir;
  • Important réseau électrique de haute capacité d’Hydro-Québec pourvu de stations dédiées pouvant fournir une double alimentation en tout temps.

Infrastructures municipales

  • Réseau d’alimentation en eau potable;
  • Disponibilité d’alimentation en eau brute par prises d’eau opérationnelles au fleuve Saint-Laurent;
  • Collecte des matières résiduelles et organiques.

 

Pour connaître la disponibilité des terrains, veuillez communiquer avec Lisette Corbeil 450 587-5901 poste 230 ou encore corbeill@ville.contrecoeur.qc.ca

 
 Mise à jour: août 2018
 
 

 

 

 

 
 

 

 

 

Share