A+ A- A

Industrie de la construction

Bilan 2017 et perspectives 2018

Pour l’ensemble de l’année 2017, un résultat de 146,5 millions d’heures de travail est enregistré, ce qui représente une augmentation de 1,0 % relativement à l’année 2016, dont le nombre d’heures de travail s’élevait à 141,1 millions. En prévision, un nombre d’heures de travail de 144,0 est attendu en 2018, ce qui représente une diminution de 2,0 % par rapport à l’année 2017.

Le secteur industriel a connu un recul d’emploi en 2017. Une diminution des heures travaillées de 6 % a été notée relativement à l’année 2016, principalement due à la fin de la construction de la cimenterie McInnis. Suivant la même tendance, le secteur institutionnel et commercial a subi une baisse 1 % en 2017 en comparaison avec l’année précédente. L’une des causes de ce recul est la fin de la deuxième phase du CHUM.

Les prévisions 2018 pour ces secteurs, étant à la baisse, n’apporteront nul baume sur ces résultats. En effet, une de baisse de 5 % est prévue pour le nombre d’heures travaillées dans le secteur industriel et de 2 % dans le secteur institutionnel et commercial en 2018.

Le secteur résidentiel a connu une hausse de 3 % en 2017, contrairement aux prévisions qui annonçaient un recul. Les perspectives s’annoncent plutôt mal avec une baisse de 4 % des heures travaillées.

De façon plus rassurante, le secteur du génie civil et de la voirie a connu une croissance de 6 % en 2017 avec l’aide, notamment, des projets du nouveau pont Champlain et de l’échangeur Turcot. Il semblerait que ce secteur continuera sur sa lancée en 2018, vu les prévisions à la hausse.

En 2018, les métiers et occupations pour lesquels il y aura une augmentation des heures travaillées sont : les arpenteurs, les opérateurs d’équipement lourd, les opérateurs de pelles. Le secteur du génie civil permettra de maintenir l’activité les soudeurs, les monteurs-assembleurs, les mécaniciens de machines lourdes, les ferrailleurs, les cimentiers-applicateurs et les grutiers.

En revanche, une baisse s’annonce pour les métiers comme : les monteurs de lignes, les chaudronniers, les soudeurs en tuyauterie, les mécaniciens d’ascenseur, les poseurs de systèmes intérieurs, de monteur-mécanicien (vitrier), les poseurs de de revêtements souples, les installateurs de systèmes de sécurité, les frigoristes et les mécaniciens en protection-incendie.

 
Source : CCQ, Direction de la recherche et de la documentation, janvier 2018

La construction au sein de la MRC de Marguerite-D’Youville

Le tableau ci-dessous présente en détail la valeur foncière des différents permis de construction émis dans chacune des municipalités de la MRC de Marguerite-D’Youville en 2017. Après quelques années de stabilité, en 2017, le secteur de la construction a grandement progressé. La valeur des permis accordés s’élève à près de 192 millions $, soit une hausse d’un peu plus de 40 % par rapport à 2016.

Au niveau des permis de constructions industriels, une très forte baisse est observée. Pour sa part, la valeur foncière du secteur résidentiel a connu une baisse de moins grande envergure. Toutefois, une hausse importante est observée au niveau des secteurs commercial et agricole, institutionnel et autres. En effet, les données de 2017 ont quintuplé par rapport à 2016 pour le premier et presque quadruplé pour le second.  

La qualité des services et des infrastructures que l’on retrouve dans la MRC, ainsi que les initiatives prises pour soutenir les jeunes familles et les nouveaux arrivants, permettent d’attirer un bassin de main-d’œuvre de qualité qui profite aux nouveaux commerces et industries du territoire.

 
Valeur foncière des permis de construction émis en 2017
dans la MRC de Marguerite-D’Youville
 

Municipalité

Résidentiel ($)

Commercial ($)

Industriel ($)

Agricole,
institutionnel
et autres
($)

Total en 2013 ($)

Calixa-Lavallée

886 584

8 200

894 784

Contrecœur

14 300 000

1 500 000

15 800 000

Saint-Amable

21 431 521

318 005

831

7 749 700

29 500 057

Sainte-Julie

20 685 613

3 534 387

3 147 700

4 673 925

32 041 625

Varennes

13 650 950

86 826 507

3 291 800

725 530

104 494 787

Verchères

5 333 088

614 495

3 287 203

9 234 786

TOTAL 2017

76 287 756

91 293 394

7 940 331

16 444 558

191 966 039

TOTAL 2016

85 138 932

16 920 218

30 083 925

4 200 833

136 343 908

ÉCART 
2016/2107    
       

40,80 %

Source : Service d’urbanisme des municipalités du territoire
 
Share