A+ A- A

Industrie agroalimentaire

Favorisée par la proximité de la métropole, un climat idéal, des sols exceptionnels et une topographie avantageuse, la Montérégie s’impose depuis longtemps comme l’une des régions les plus importantes dans le domaine de la production agricole et de la transformation agroalimentaire au Québec. Surnommée le « garde-manger du Québec », la région à elle seule représente 25 % des terres en culture au Québec. En 2017, on y comptait 6 888 fermes et 449 entreprises de transformation, générant 30 % du PIB agricole du Québec, et 25 % des emplois agricoles au Québec. Selon les estimations les plus récentes de l’Union des Producteurs Agricoles (UPA), 82 500 emplois sont liés au secteur bioalimentaire dans la région, dont 15 300 sont directement liés à l’agriculture.

En chiffres, l’agriculture de la Montérégie représente 2,4 milliards de dollars de revenus annuels et 170 millions de dollars d’investissement par année. De la nouveauté dans le secteur agroalimentaire est apparue depuis quelques années, notamment avec la production émergente de l’argousier, du sureau et de la camerise. Le fort potentiel de développement de plusieurs productions en Montérégie porte à croire qu’un avenir prometteur est attendu pour l’agriculture. En effet, la combinaison des nouvelles habitudes de vie et de la population grandissante apportera des opportunités à plusieurs secteurs agricoles.

La MRC de Marguerite-D’Youville compte actuellement 3 marchés publics parmi les 29 situés en Montérégie. De plus, 70 nouvelles entreprises se sont installées dans cette région en 2017, dont 5 sur le territoire de la MRC.

Pour en savoir davantage sur les marchés publics de la MRC de Marguerite-D’Youville, consultez les liens suivants :

Marché public de Sainte-Julie

Marché de Varennes

Marché de Verchères

 

Sources :

Union des Producteurs Agricoles, UPA Montérégie, 2017

Fédération de l’UPA de la Montérégie, Publications, 2017

Mise à jour: août 2018

Share