A+ A- A

Deux importants projets de développement des activités agricoles et bioalimentaires voient le jour à Saint-Amable

Le maire de Saint-Amable, M. Stéphane Williams, a dévoilé les détails de deux importants projets de développement des activités agricoles et bioalimentaires qui verront le jour dans sa municipalité, en présence de la mairesse de Sainte-Julie et préfète de la MRC de Marguerite-D’Youville, Mme Suzanne Roy, et du membre du comité exécutif de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et maire de la Ville de Varennes, M. Martin Damphousse.

Mise sur pied d’un comité de travail pour soutenir la relance économique agricole

Afin de soutenir la relance économique agricole de Saint-Amable, la municipalité bénéficiera de l’accompagnement d’un comité de travail constitué de représentants de la CMM, de la MRC de Marguerite-D’Youville et de l’Union des producteurs agricoles (UPA). Des partenaires gouvernementaux seront également invités à y participer. Ce comité sera chargé plus précisément de définir une zone d’innovation métropolitaine agricole, c’est-à-dire un territoire destiné à l’innovation agricole et bioalimentaire, où seront regroupées, entre autres, les activités prévues au programme de relance économique agricole de Saint-Amable.

Ces activités ont pour objectif de trouver des variétés de pommes de terre résistantes au nématode doré et pouvant être transformées. Elles se traduiront principalement par la création d’infrastructures de recherche appliquée aux phytopathologies de la pomme de terre et à d’autres cultures de rotation. Il est également prévu d’implanter une usine de transformation agroalimentaire dans le but de permettre aux producteurs et transformateurs agricoles de la région de consolider leur production et de tirer parti d’une meilleure commercialisation.

 

Étude de marché sur le potentiel de relance de l’industrie de la transformation de la pomme de terre

Une étude de marché sera également menée par une firme indépendante afin d’évaluer le potentiel de relance de l’industrie de la transformation de la pomme de terre à Saint-Amable. Ce projet, qui permettra notamment d’identifier le ou les types de production à privilégier (en frites ou autres produits frais ou surgelés), recevra une contribution financière de 80 000 $ découlant de l’entente tripartite conclue récemment entre la CMM, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), visant à soutenir le développement des activités agricoles et bioalimentaires dans la région métropolitaine.

 

Citations

« Cette étude de marché rejoint clairement la vision de notre gouvernement de mettre en valeur le territoire agricole métropolitain et de contribuer à la réalisation de projets porteurs. Je me réjouis de cette annonce qui témoigne de la pertinence et de la nécessité de l’entente conclue dernièrement avec la CMM », a fait savoir Mme Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

 « Les efforts investis par le milieu pour la réalisation de ces projets sont porteurs pour l’avenir du secteur agroalimentaire de Saint-Amable. Aujourd’hui et plus que jamais, nous devons travailler ensemble pour bâtir un secteur bioalimentaire prospère, innovant et ancré sur le territoire. Je me réjouis de ces travaux qui auront des retombées positives sur l’essor de toute l’industrie bioalimentaire de la région, mais aussi à l’échelle du territoire québécois », a tenu à souligner M. André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

« Les projets proposés par la Municipalité de Saint-Amable sont structurants. Ils contribueront non seulement à relancer l’industrie locale de la pomme de terre, mais aussi à dynamiser les activités agricoles de la région. Ultimement, ils veilleront à réaliser l’objectif du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD), soit d’accroître de 6 % la superficie globale des terres en culture dans le Grand Montréal d’ici 2031 », a déclaré M. Martin Damphousse, membre du comité exécutif de la Communauté métropolitaine de Montréal et maire de la Ville de Varennes. 

« Notre Plan de relance économique agricole est un projet de communauté innovant, global et concerté pour le contexte particulier de Saint-Amable. Il vise la création d’une économie circulaire, de la production à la commercialisation des pommes de terre qui seront cultivées sur notre territoire, avec une usine de transformation agro-industrielle en mode coopératif et la création d’infrastructures de recherche appliquée aux phytopathologies de la pomme de terre et à d’autres cultures de rotation. Ce projet majeur permettra la valorisation de 96,5 % de nos terres agricoles, en plus de relancer l’économie du milieu et de faire, à nouveau, rayonner l’expertise, le professionnalisme et la fierté des agriculteurs de chez nous », a annoncé M. Stéphane Williams, maire de Saint-Amable.

 

-30-

 

Sources :

Mélanie Waldhart

Coordonnatrice, Service des communications

Municipalité de Saint-Amable

450 649-3555, poste 230

 

Camille Lambert‑Chan

Attachée de presse

Cabinet de la ministre déléguée aux Transports

et ministre responsable de la Métropole

et de la région de Montréal

418 558-8329

 

Informations :

Marie-Claude Forget

Chef d’équipe – communications et consultations publiques

Communauté métropolitaine de Montréal

514 350-2713

 

Équipe des relations de presse

Direction des communications

du ministère des Affaires municipales

et de l’Habitation

418 691-2015, poste 3746

Share